C'est l'été !

C'est l'été, les vacances, le soleil doux doux doux doux... et le sable chaud de la baie d'Audierne est là rien que pour vous. Avec l'arrivée en masse des estivants, un petit rappel de la réglementation n'est pas inutile afin de permettre à tout un chacun de savoir ce qu'il peut faire, et surtout ce qu'il ne doit pas faire à la plage et sur le bord de la côte. Car nous sommes ici en baie d'Audierne, pour partie en site protégé, et pour partie propriété du conservatoire du littoral et zone Natura 2000. Il y a donc des règles à respecter pour le bien de tous et la sauvegarde du site. Voici une FAQ qui pourra vous apporter des réponses aussi courtes et concrètes que possible afin de n'embrumer l'esprit de personne durant cet été ensoleillé.

Je peux stationner où que je veux d'abord

Votre but est bien sûr de stationner le plus près possible de la plage et c'est bien normal ! Ceci permet de réduire au maximum le trajet jusqu'au sable tout en portant le minimum c'est à dire serviettes, parasol, matelas, jeux, magazines, gonfleur, paddle, bouteilles d'eau, crème solaire, pique-nique et le reste. Non, vous ne pouvez pas mettre votre 4x4 à même le sable !  Vous devrez donc utiliser les parkings gentillement et gratuitement mis à votre disposition sur le site. Bien sûr vous ne manquerez pas de remarquerez que plus vous vieillissez, plus les parkings s'éloignent de la mer... Allez, courage vous y êtes presque !
 

interdiction ramassage galetsMiniRouler dans les dunes, en voiture, quad, moto, vélo.

La préfecture a prévue, dans sa grande bonté, quelques rares dérogations pour les plaisanciers, goémoniers et professionnels de la mer, (par exemple pour les pêcheurs de tellines en baie d'Audierne) mais pour les particuliers, rien. Une loi de 1986, rafraichie en 1991 et 2006, interdit en effet la circulation sur les plages à tous les véhicules ou presque. L'objectif de la loi est de lutter contre les risques de pollution (fuites d'huile) ou de destruction de la dune et de l'estran par la circulation intempestive de quads par exemple. Vous verrez donc peut-être passer au loin, de temps en temps, un 4 roues muni d'un girophare qui lui, bonheur ! dispose d'une autorisation de circuler sur la plage affiché bien en vue sur le véhicule.

Lâcher mon chien, mon chat, mon hamster parce qu'il y a de l'espace.

C’est la préfecture qui réglemente l’accès des toutous et autres "kiki-mon-amour" sur le sable (arrêté du 19 janvier) : Donc en théorie, pas de chiens du 1er juin au 30 septembre sur les plages. Mais pas que !.. Ladite préfecture autorise les maires « à prendre des dispositions dérogatoires à la règle générale ». En clair, le maire peut maintenant modifier ces dates... dans les deux sens. La condition étant que « leurs arrêtés (municipaux) soient motivés et identifient les dates et lieux des autorisations et interdictions ». En dehors de ces périodes, prévoir aussi un sac pour ramasser les crottes, question de politesse.

Faire de la planche, paddle, surf, kite surf, wind surf ou je veux

La pratique de la planche peut faire l'objet de recommandations particulières, diffusées au moyen de panneaux d'information sur les plages. En certains endroits elle peut même être interdite. Renseignez-vous auprès des surveillants de plage. Pour quitter le rivage, utilisez les chenaux balisés en surveillant la route de votre planche par rapport à celle des baigneurs, pêcheurs, plongeurs, et embarcations de toutes sortes.
 
 

Camper dans les dunes ou sur la plage.

logoSacFichier 18Non, il est interdit de camper ou même de rester dormir sur la plage. Pour les fraudeurs, bonjour le réveil en fanfare avec les engins de chantier tôt le matin. Sans compter les risques : deux jeunes filles allongées sur le sable avaient été grièvement blessées à Cannes en 2007 par des engins de nettoyage. Il existe en revanche de nombreux campings en bord de mer, pour ceux qui veulent absolument voir les flots bleus avant de fermer les yeux.

Jouer de la guitare seul sur le sable, ou mettre de la musique à fond

logoGlaceFichier 38C'est une question de respect d'autrui... Venir chercher la tranquilité et le calme et se retrouver encadré d'enceintes sans fil peut en agacer certains, et tout le monde n'a pas les mêmes gouts musicaux que vous. Plusieurs communes commencent à reglementer ce deluge de notes, ainsi à Sarzeau (56), un arrêté de police des plages indique que « l’usage d’appareils et dispositifs sonores par haut-parleurs est strictement interdit ». Pour les inconditionnels, il reste les écouteurs.
 

Faire cuire mes saucisses.

Oui, vous pouvez déguster vos saucisses sur la plage, mais non, il y a des arrêtés préfectoraux et municipaux concernant l’emploi du feu en été. Mais rien n’empêche de manger une salade de tomates les pieds dans l’eau. Malheureusement, l'actualité nous rappelle aussi que lorsqu'on allume un feu sur une plage, rien ne vous indique que juste en dessous du feu, il se trouve peut etre une ancienne caisse de grenades ou un vieille obus de la guerre 39-45, qui ne demande qu'un peu de chaleur pour vous reduire en cendre.
 
   

Je suis né iciMiniFaire voler mon drone.

L'usage d'un drone est réglementé afin de ne pas porter atteinte aux droits des personnes mais aussi pour respecter la quiétude et la protection de certains territoires protégés ou sensibles. Les drones perturbent la vie sauvage et créent des nuisances pour les autres visiteurs. En effet, perçu comme un prédateur par les oiseaux, le drone entraîne un fort niveau de peur et un comportement de fuite ou de défense. En témoignent les comportements d'attaque par certains oiseaux, lorsque l'appareil s'approche trop près de leur nid. Cependant, il est possible de se renseigner sur les zones rouges et orange où leur utilisation est proscrite ou réglementée grâce à la carte proposée par la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC), avec le concours de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) et publiée sur Géoportail.

Prendre des photos des autres parce qu'il sont trop moches et tout blanc.

Si la personne photographiée est facilement identifiable et constitue le sujet principal c'est non. Que dit la loi ? « Votre image est une donnée personnelle. Vous avez donc un droit sur son utilisation et vous pouvez vous opposer à sa conservation ou sa diffusion publique sans votre autorisation, sauf cas particuliers. Si ce droit n’est pas respecté, vous pouvez obtenir réparation du préjudice auprès des tribunaux. » Le bon sens est donc de demander l'autorisation aux personnes que vous voulez photographier, avant d'appuyer sur le déclencheur.

Me baigner tout(e) nu(e).

C’est une pratique assimilée à de l’exhibitionnisme, sauf sur les espaces réservés aux naturistes, par arrêté municipal. vous en trouverez la liste sur le site de la fédération française de naturisme. Il existe aussi de nombreux endroits discrets, où personne ne vient embêter les naturistes. En revanche, les seins nus ne sont pas interdits (sauf à Paris-Plage). 
 

Ramasser des coquillages, miam... c'est trop bon.

Oui et non : La réglementation est très stricte sur les tailles et le nombre de vos prises de pêche. il peut arriver aussi qu’une zone de pêche à pied soit temporairement interdite, le plus souvent pour des raisons de contamination ou de pollution. Avant d'y aller, renseignez vous en mairie ou sur place, et regardez autour de vous : si vous ne voyez pas d’autres personnes pêcher, c'est qu'il y a forcement un truc pas net. 

logoMasqueFichier 28Prendre du sable, des galets, du bois flotté.

Sable et galets appartiennent au domaine public maritime, donc à l'Etat. Impossible d’y toucher sous peine de contravention car la collecte de sable, galets et coquillages fait l'objet d'une réglementation stricte en France. Si le "glanage" de quelques grains de sable ou de galets peut vous sembler dérisoire et inoffensif, il fragilise les paysages du littoral et leur écosystème. À ce titre, l'article 321.8 du Code de l'environnement interdit la collecte de matériaux de nature à compromettre l'intégrité du rivage de la mer. Laisser en place pour pouvoir en profiter encore l’an prochain !

Pour le bois flotté, aucune réglementation officielle n'existe. Le bois flotté fait partie de la «laisse de mer», ces débris naturels d'origine végétale et animale déposés par l'eau grâce aux vagues et marées. C'est un milieu vivant où se dégradent des petits animaux, des algues, ou des coquillages, qui vont ensuite être mangés par les oiseaux. Une espèce d'oiseau bien connue en baie d'Audierne y a même établi son nid : le gravelot à collier interrompu.

Cueillir les fleurs dans les dunes.

Cueillir un bouquet de fleurs dans les dunes ou les palues n'est pas un geste anodin. Les littoraux marins disposent d'une flore exceptionnelle et spécifique. Certaines fleurs ne poussent qu'à ces endroits précis et sont classées comme protégées comme par exemple le narcisse aux iles Glénan . Ainsi, se faire prendre en train de couper ces plantes peut coûter 9000 euros d’amende «pour altération, dégradation ou destruction du milieu d’une espèce végétale dans un site protégé».
 

Enterrer mes détritus dans le sable.

Chaque vacancier laisse en moyenne 2 litres de déchets par jour sur les plages ! Plus de 120 millions de sacs plastiques sont dispersés sur le littoral français, un simple mégot jeté dans le sable restera 5 mois sur place ! Ceci oblige les communes concernées à tamiser le sable avec des herses tirées par des tracteurs, ce qui nuit aux écosystèmes de l'estran. C'est le moment de faire un minimum d'effort et de repartir avec vos déchets.
 
Maintenant que vous savez tout, allez... bonnes vacances à tous !

--- Pour en savoir plus :

Le site du Conservatoire du Littoral
Le site ressources de Natura 2000
L'arrêté Natura 2000 et les cartes
pour la baie d'Audierne

Contact


Adresse :
Les amis de la baie d'Audierne
Maison de la baie d'Audierne
65 St Vio
29720 Tréguennec