Conférence : Les canons du Men-hir

logo canonLes visiteurs du vieux phare de Penmarc'h ont forcément pu admirer le magnifique canon en bronze de fabrication hollandaise qui trône devant l'entrée. Mais peu savent qu'il a été remonté par des plongeurs en 1972 non loin de la balise de Men-hir, la dernière balise à l'ouest de la Pointe de Penmarc'h. Une conférence était proposée par Benjamin PEPY et Jean ROULLOT à la maison de la baie d'audierne à Tréguennec, le mercredi 28 juillet à 18 h.
La conférence en replay est disponible en fin d'article.


L
a recherche a commencé par une enquête de terrain rocambolesque auprès des protagonistes de l'époque. Un second canon déclaré découvert près de Pors Carn avait été remonté quatre ans plus tôt. Il est alors question de "pilleurs" d'épaves, de pirates subaquatiques et de bagarre sur les quais de Saint-Guénolé. Ce fameux canon avait alors été saisi par les autorités et transporté à Camaret où il était exposé à la tour Vauban. Mais sur place, nul canon. La conclusion de l'enquête de terrain, et les confidences des plongeurs de l'époque, prouvent qu'il proviennent tout deux du même site situé au pied de la balise de Men-hir.

canon2Il n'en fallait pas plus aux aventuriers sous-marins pour s'immerger à nouveau à la recherche du site d'un potentiel naufrage. Rapidement, ils découvrirent dans une faille plongeant jusqu'à 15 mètres, un gisement de plusieurs canons en fonte et les mesures réalisées sur les canons de plus de 2,8 mètres de long et sur les boulets ont permis de déterminer avec précision l'armement de ce navire naufragé qui portait des canons de 18 livres, ainsi que du 12 et 6 livres (poids des boulets de canons).

Après un long travail d'archive il en découle que les deux canons en bronze, ainsi que ceux présents au pied de la balise de Men-hir proviennent du naufrage du Zeeridder (Chevaucheur des mers en hollandais). Au 17ème siècle, les Pays Bas possédaient des comptoirs commerciaux à Nantes et Bordeaux. Pour assurer la sécurité de leurs navires de pêche et de commerce, il affectent des navires armés qui les escortent entre la France et les Pays Bas. 

Le film de la conférence :